CARÊME … CHEMINEMENT 2018

40 JOURS … pour découvrir les différentes facettes de l’ALLIANCE que Dieu nous offre, nous propose …

Contes et légendes …

5e week-end 

« FAIRE ALLIANCE, C’EST AIMER DU FOND DU CŒUR »

 Tellement humain… et puis tellement divin dans sa volonté de glorifier le Père… le Christ se trouve devant le choix ultime : il sait qu’il lui faut mourir pour vivre. Elevée de terre, sa Croix devient notre signe de ralliement.
Libérés de toute peur, guidés par l’Esprit, nous aussi sommes appelés à donner de nous-mêmes pour que d’autres puissent vivre.
Jésus nous ouvre le chemin et va jusqu’au bout du don de sa vie pour les hommes.
Pouvait-il en être autrement sur les routes de l’Alliance ? ».

Faire alliance, c’est reconnaître une union entre plusieurs personnes.
Comme Dieu l’a fait avec nous, c’est se prendre tous par la main.
Comme le Christ l’a fait avec son Père, c’est obéir.
Obéir au sens étymologique : du verbe latin « audire », écouter. S’entendre.
Ne pas oublier que ce n’est pas pour le Christ qu’il y a eu cette voix, mais pour nous.
Et surtout appliquer sans réserve cette maxime : on n’entend bien qu’avec le cœur.
Bref, faire alliance, c’est aimer du fond du cœur ! 

 

4e week-end

« FAIRE ALLIANCE, C’EST PARDONNER »

 Beauté des textes d’aujourd’hui, qui révèlent la tendresse et la miséricorde de Dieu.
Nous savons combien notre péché nous entraîne loin de nous-même.
Mais, aussi loin que nous puissions nous égarer, nous ne serons jamais trop éloignés de Dieu pour qu’il ne puisse nous retrouver et nous ramener à Lui.

 

Il nous faut pardonner.
Et de tout notre cœur.
Dans la prière du Notre Père, nous disons :
« pardonne-nous car nous pardonnons aussi… »
Oui, Dieu seul, en moi, peut pardonner, et ouvrir ainsi les vannes de l’amour.
Le laisserai-je agir… ?
Délier ceux qui nous ont blessés, et nous délier.
Certains pardons sont, ou paraissent, au-delà de nos forces.
Mais, avec la grâce de Dieu, un jour, c’est fait !

Et alors, c’est la Résurrection.

3e week-end

« FAIRE ALLIANCE, C’EST DONNER SA PAROLE »

 

Le premier dimanche de Carême nous a conduits au désert, sur les pas de Jésus.
Dimanche dernier, nous avons gravi la Montagne de la Transfiguration.
Ce dimanche nous emmène au Temple, en ce lieu où l’on rend un culte à Dieu.

Notre chemin de Carême continue et le Seigneur nous accompagne pas à pas.
Il connaît bien tous nos esclavages modernes et souhaite nous en délivrer.
Laisserons-nous sa Parole nous bouleverser pour vivre en profondeur

L’ALLIANCE qu’il a contractée avec tous les hommes.

Dieu veut libérer l’homme de tous ses esclavages, l’histoire du peuple de la Première Alliance en témoigne.
En ce temps de carême, acceptons, à notre tour, de vivre ce chemin de libération en nous tournant humblement vers le Seigneur.
Béni sois-tu, Père, qui nous a fait passer de la mort à la vie en Jésus, ton Fils bien-aimé !
Que cette célébration d’aujourd’hui se prolonge dans nos vies en nous aimant les uns les autres et en aimant nos frères proches ou étrangers.
Mettons, avec Amour, notre parole en pratique.

2e week-end

 

« FAIRE ALLIANCE, C’EST TOUT DONNER »

Peuple de l’Alliance, va danser la vie sur les tombeaux du monde, allons-nous chanter ce dimanche.
Cette vie, la vie de son bien le plus précieux, la vie de son fils, Abraham est prêt à l’offrir à Dieu au nom de sa confiance en celui-ci.
Pour le salut des hommes, par amour pour eux, Le Père offrira aussi son Fils bien-aimé.
Devant nous, deux dons, deux signes de l’Alliance, qui nous invitent à fonder nos vies sur la confiance en Dieu.
Faire alliance, c’est tout donner.

Faire alliance, 
c’est donner son temps, son cœur, c’est se donner. 
Se donner non pas avec des promesses, 
mais dans les faits, les faits de tous les jours. 
Faire alliance, ce n’est pas lever les bras au ciel, 
et tout attendre de l’autre, tout demander à l’autre, 
comme si l’un pouvait tout donner et l’autre tout recevoir. 
On s’use à toujours donner, 
comme on s’épuise à toujours recevoir.
Faire alliance, c’est autant apprendre
à donner qu’à recevoir. 
Quand on aime, il y a une manière de donner et de recevoir, une manière dont, seul, le cœur a le secret.
Faire alliance, c’est s’ouvrir à une autre dimension, 
c’est rêver ensemble, réaliser et vivre ensemble.
C’est partager, et les pleurs et les rires, 
et les coups de corps, et les coups de cœur. 
C’est aller avec l’autre tellement loin 
qu’on est capable d’inventer ensemble une autre terre, un autre ciel.

(d’après un texte de Robert Riber – Mille textes – Ed Les Presses d’Ile de France)

1er week-end 

« FAIRE ALLIANCE, C’EST PROMETTRE »

C’est le jour de reprendre un chemin d’initiation, nous n’avons jamais fini d’être Chrétiens.
Ce temps de carême est un temps propice pour nous mettre en route fort de cette alliance, Dieu fait Alliance avec nous et Jésus nous annonce l’Alliance de Paix.
Dieu veut que l’humanité soit partenaire de ses deux grands projets : création et salut.

Nous te rendons grâce, Père, pour le temps du repentir et de la libération.
Aide-nous à marcher dans la certitude de ton Amour.

Mercredi des Cendres 

« FAIRE ALLIANCE C’EST ECOUTER »

« Ce n’est pas dans les régions lointaines qu’on trouve ce que le Seigneur demande de nous : c’est à l’intérieur de notre cœur qu’il nous envoie. » Saint Césaire d’Arles éclaire bien par ces mots ce qui se passe en ce jour du mercredi des Cendres
(extrait de la newsletter du 14 février de « La Croix »)

Écoute, l’entends-tu ?
Surtout, ne fais pas de bruit…
si, si, il est là, juste à côté de toi :
en silence, mais il te suit partout.
Et même s’il reste discret pour ne pas te perturber,
pour te laisser faire tes expériences, il est là.

Un chant pour nous accompagner :

Peuple de l’alliance G 244

  1. Peuple de l’alliance, ton Dieu te fait signe (bis)
    Marche à la suite de Jésus ! Va crier son nom,
    sur les chemins du monde (bis)
  2. Peuple de l’alliance ton Dieu te réveille (bis)
    Passe la mer avec Jésus ! Va creuser ta soif
    dans les déserts du monde (bis)
  3. Peuple de l’alliance ton Dieu te pardonne (bis)
    Prends la lumière de Jésus ! Va semer l’amour
    dans les hivers du monde (bis)
  4. Peuple de l’alliance ton Dieu te libère (bis)
    Porte ta croix avec Jésus ! Va planter la paix
    aux carrefours du monde (bis)
  5. Peuple de l’alliance ton Dieu t’illumine (bis)
    Passe la mort avec Jésus ! va danser la vie
    sur les tombeaux du monde (bis)
  6. Peuple de l’alliance ton Dieu est ta force (bis)
    Ouvre tes portes avec Jésus ! Tu vivras d’Esprit
    aux quatre vents du monde (bis)

CARÊME DE PARTAGE : « ENTRAIDE ET FRATERNITÉ »

Article pour les journaux paroissiaux

Avec les femmes du Congo et du Burundi,
semons le monde de demain !

À l’est du Congo et au Burundi, c’est la petite agriculture qui nourrit les familles. Elle représente la principale source de revenus et fournit les moyens d’existence à 80 % de la population.

Mais dans cette région, les paysans, ce sont surtout des paysannes ! Comme dans beaucoup d’autres pays, ce sont, en effet, les femmes qui produisent la majorité des denrées alimentaires destinées à la consommation des ménages… Ironie du sort, ce sont elles aussi qui se retrouvent pourtant largement sur-représentées parmi les 868 millions de personnes qui, aujourd’hui, souffrent de la faim dans le monde.

Pour faire changer cette situation, il faut soutenir la petite agriculture paysanne, valoriser les femmes et renforcer les associations paysannes. En bref, créer des solidarités vivantes entre les femmes et les hommes d’ici et d’ailleurs !

C’est dans cet esprit que la campagne du Carême de Partage d’Entraide et Fraternité veut attirer l’attention, cette année, sur la situation de ces femmes dans la région de l’Afrique des Grands Lacs. Ces dernières, malgré les innombrables obstacles qu’elles doivent affronter, continuent à avancer, debout et dignes, pour semer les graines d’un monde plus juste et plus fraternel.

Le Carême, ce temps privilégié dans nos vies pour se rapprocher de Dieu et préparer Pâques, est aussi un temps où nous sommes invités, comme les femmes du Burundi et de la RD Congo, à « être des semeurs ».

Sur les terres de nos paroisses et de nos communautés, osons le changement, laissons-nous décoiffer et transformer par le souffle étonnant, imprévisible et détonant de l’Évangile qui transforme le monde. Semons des paroles et des actes d’espérance.

Aux côtés des femmes et des hommes du Sud Kivu, du Burundi ou de Belgique, renforcés par l’écoute attentive de la Parole, osons prendre la route qui monte vers Pâques en travaillant toutes et tous à une Terre qui tourne plus juste.

Les collectes

Temps forts du Carême de Partage de toute l’Église de Belgique, les collectes pour soutenir les paysannes et paysans des pays du sud à sortir de la pauvreté ont lieu les 10-11 mars et 24-25 mars 2018. Vous pouvez aussi verser votre don directement sur le compte BE68 0000 0000 3434 d’Entraide et Fraternité (attestation fiscale pour tout don de 40 € minimum par an).

Grâce à votre engagement et votre solidarité lors du Carême de Partage, des milliers de paysans et paysannes touchés par la faim au Burundi et en RD Congo prendront part à la fête de la Résurrection du Christ.

Merci pour votre don.

Bon Carême à toutes et à tous.

Plus d’informations sur www.entraide.be ou sur la page Facebook d’Entraide et Fraternité

Petit plus …

Écoute et tends l’oreille, la Parole t’appelle !

Voilà que nous entrons à nouveau en Carême.
Nous y sommes habitués, chaque année il revient.
Nous oublions parfois qu’il invite à l’Alliance
Celle d’hier, d’aujourd’hui et celle de demain.

Nous sommes invités à ouvrir nos oreilles
À la Parole de Dieu qui sans cesse nous appelle,
À arrêter nos pas pour nous mettre à l’écoute
De l’Esprit qui murmure la route à accomplir.

Nous pouvons voir, parfois, l’arc en ciel dans les nuages.
Le noir se fait épais et laisse découvrir
Les teintes irisées de toutes les couleurs
Annonçant la venue du beau temps espéré.

L’Alliance était hier, mais encore aujourd’hui.
Elle appelle à mieux vivre l’Évangile de Dieu.
Elle tourne nos regards sur le pont à passer
Afin de reconstruire nos vies trop encombrées.

Une voie est ouverte : celle du Christ.
Sa voix nous interpelle depuis notre baptême :
Laisse là tes idoles, laisse là l’immédiat
Creuse en toi malgré tout le chemin qui fait sens.

Pas d’Alliance sans confiance,
Pas de salut sans foi :
L’alliance avec le monde, la foi en l’avenir.
Dieu nous promet un bonheur sans fin le bonheur espéré
Si nous avons souci de nos frères affligés.

L’alliance ne rime pas avec l’enfermement
Provoqué qu’il serait le « donnant-donnant ».
Le Christ s’en est allé jusque dans les enfers
Pour délivrer Adam et toute l’humanité.

Voilà que, de nouveau nous entrons en Carême.
Il nous propose encore de vivre dans l’alliance.
La peur n’a pas de place, Dieu nous fait la promesse
D’être là près de nous en suivant l’arc en ciel.

Écoute et tends l’oreille, la Parole t’attend.
Prends le temps de la lire et de l’entretenir.
Le temps qui t’est offert te devient une chance
D’accueillir Dieu, ton Père, qui sans cesse t’appelle.

Louis-Michel RENIER
(Fiches dominicales)