Avent

BONNE ANNÉE !

Bonne année ? Mais tu te trompes d’un mois !

Non, non !
Bonne et nouvelle année à tous les chrétiens.

Ce dimanche 3 décembre 2017, nous changeons d’année liturgique, nous disons « au revoir » à Matthieu et saluons Marc qui nous accompagnera pratiquement tous les dimanches.

Ce dimanche commence également la période durant laquelle nous nous préparons à accueillir Jésus, à accueillir Dieu, l’AVENT.

« Savez-vous ce que c’est que d’avoir un ami, d’attendre qu’il vienne, et de le voir tarder ? Savez-vous ce que c’est que de désirer que le temps passe en attendant la venue de quelqu’un qui vous fait battre le cœur ? Savez-vous ce que c’est d’avoir un ami au loin, d’attendre de ses nouvelles, de vous demander, jour après jour, ce qu’il fait en ce moment, et s’il se porte bien… Veiller dans l’attente du Christ est un sentiment qui ressemble à ceux-là ».

John Henry Newman
Feu nouveau n°58/1

4 semaines pendant lesquelles nous sommes, encore plus que d’habitude, appelés à veiller, à pardonner, à être joyeux et à accueillir.

4 semaines où l’Eglise et la société nous rappellent de penser aux plus pauvres, plus démunis… pas seulement d’un point de vue matériel…

L’Avent pour traverser…

 

Une traversée qui relie Dieu aux hommes, les hommes à Dieu. Une traversée qui nous permet d’aller plus loin dans la rencontre de celui qui s’incarne à Noël.  Une traversée qui nous permet de vivre l’alliance.

Un parcours de 4 semaines vers la fête de la nativité

Cette 4e semaine est un peu particulière ! Au matin, nous terminons le temps de l’Avent. 
Et le soir, nous entrons dans la nuit de Noël !

Toujours prêts à accueillir la Lumière : 

La lumière de Bethléem 

Appel inédit à la fraternité, la Lumière pour la Paix de Bethléem 

Elle fera le tour de notre unité pastorale où des temps de prières, chants, silence et … seront organisés, chacun est invité à venir la chercher pour la partager, la garder , la…

 

La lumière de Bethléem, le caillou symbolisant nos manquements, nos déserts ; lors de la célébration de la réconciliation, ils jonchaient le sol de l’allée centrale de l’église chacun était invité à le ramasser, le donner au prêtre ou le poser sur l’autel et prendre une fleur à mettre à la place du caillou. A la fin du sacrement de réconciliation, l’allée centrale était parsemée de fleurs et de cailloux blancs. Olivier, nous a invité à les ramener chez nous !

 

Origine

« La Lumière de Bethléem démarre en 1985 en Autriche. 
Un jeune scout se rend dans la grotte de la nativité, à Bethléem, 
pour y allumer une lumière et la ramener à la cathédrale de Vienne. 
Cette lumière y est attendue par des centaines d’autres scouts qui la 
partagent et l’emportent avec eux dans leur pays. 
A travers toute l’Europe et le bassin méditerranéen, 
la lumière se propage, signe de paix. 
Cette initiative autrichienne est relayée par 
de nombreux mouvements européens de scoutisme qui se sont faits 
"porteurs de lumière" depuis de nombreuses années. »
C'est également un rappel de la Sainte Lucie célébrée dans les pays 
scandinaves le 13 décembre marquant le début du temps de Noël. 
(Scoutopédia )
Pour en découvrir plus : Un reportage de KTO
www.youtube.com/watch?v=mKW5HeKl1fY