Carême

CHEMIN DE CARÊME – CHEMIN DE BAPTÊME

5e semaine 

Il vient ouvrir nos tombeaux et nous en faire sortir.
Il vient nous tirer de notre sommeil.
Il vient nous redonner vie.

Litanie pénitentielle

Christ, le Fils du Père,
Venu pour sauver ce qui était perdu,
Vois notre misère, daigne avoir pitié.

Toi dont la parole fit lever Lazare
au fond de son tombeau,
Vois notre misère, daigne avoir pitié.

Toi dont la puissance a cloué la mort
sur l’arbre de la croix,
Vois notre misère, daigne avoir pitié.

L’Évangile du jour est celui de la résurrection de Lazare selon saint Jean 11,1-45.

Jésus face à nos tombeaux

Homélie pour le 5ème dimanche de Carême A
Autour de Jn 11

            Voici Jésus face à la mort, la sienne qui se profile à l’horizon et celle de ses amis. Le grand combat est engagé face à l’adversaire ultime. La mort n’est-elle pas l’obstacle dernier, majeur, absolu au bonheur de l’homme ? N’est-elle pas ce terme qui rend toute la course absurde parce qu’aboutissant à une impasse ? N’est-elle pas ce dernier mot de la vie qui semble mettre en fin de compte l’homme en échec… Echec au bonheur, échec à la vie; rien n’a plus de sens… L’homme reste seul face à cette maîtresse qui finira toujours par l’emporter. L’homme ne serait-il que pour la mort ?

            Voici Jésus engagé dans ce combat au nom de Dieu. Il dit la Vie, il dit le bonheur ; il affronte toute forme de détresse, de souffrance, de malheur. Il est, dans sa parole et dans ses actes, témoin de ce Dieu qui veut le bonheur de l’homme, qui l’a créé pour la vie… et qui ne renie pas son projet initial.

            Voici Jésus face à nos tombeaux et comme pour annoncer qu’en lui tout homme trouvera la source de la vie, il descelle le tombeau et remet l’homme debout. Non, décidément, rien ne résistera à la puissance de vie et de bonheur qui est en Dieu, qui est pour l’homme. Mettre sa foi en ce Jésus, Marthe l’a compris, c’est déjà lui permettre de faire germer en nous sa vie de Ressuscité, c’est déjà vivre d’une autre vie, car la vie nouvelle, la vraie vie, pleine et féconde, ne nous est pas promise que dans un au-delà: elle est donnée comme un aujourd’hui. C’est maintenant que pour toi commence la Vie, avec un grand V; c’est maintenant qu’en toi, Dieu veut être force vivifiante. Ta résurrection commence aujourd’hui.

           Car la mort, en nous, est déjà à l’œuvre, qui nous ferme sur nous-mêmes, brise en nous tout élan et nous condamne à la désespérance. Cette mort-là est sœur de l’autre qui ne fait que mettre un point final à un processus qui, peu à peu, risque de faire mourir l’homme en nous. Combien de cœurs nécrosés ne savent plus battre au rythme de l’amour ? Combien de mains desséchées ne savent plus s’ouvrir à l’appel de la charité ? Combien de regards vides où ne scintille plus une lueur d’espérance ? Combien de nos frères ne sont-ils pas des morts vivants parce qu’en eux l’humanité est brisée, cassée, parce qu’en eux l’amour, germe de vraie vie, s’est éteint ?

            Mais voici que Christ se présente aux portes de nos vies. Voici que Dieu nous prépare une Pâque, un passage, un baptême qui donne cœur nouveau et vie nouvelle. Voici que Dieu ouvre nos tombeaux et nous appelle à la vie, à sa vie.

            Ami, ce carême t’est donné pour réapprendre à vivre, pour laisser en toi Dieu faire germer une vie nouvelle, pour laisser Dieu faire de toi un ressuscité.

            Mais laisseras-tu  le Christ rouler la lourde pierre  qui t’enferme dans tes morts quotidiennes ? Laisseras-tu l’Esprit de Dieu en toi susciter un printemps, une Pâque ? Sauras-tu reconnaître en toi l’œuvre de la mort pour laisser en toi Dieu faire des miracles de vie ?

            Par le baptême, s’est ouvert pour toi un chemin de vie. Marche aujourd’hui avec confiance à la suite du Christ : il renouvelle en toi, il renouvelle pour toi le don de la vie…

Olivier Windels.

Prière universelle

Seigneur de la vie, nous te prions pour tous ceux
qui travaillent à soigner, à guérir, à accompagner les malades,
particulièrement en ce temps difficile de pandémie.
Afin qu’ils gardent foi en la vie, nous te prions.

Seigneur de la vie, nous te prions pour tous ceux
qui sont accablés par la perte d’un être cher.
Pour qu’ils trouvent en toi force et espérance, nous te prions.

Seigneur de la vie, nous te prions pour les jeunes parents
qui accueillent leur enfant.
Afin qu’ils s’émerveillent de ton amour créateur, nous te prions.

Seigneur, nous te prions pour nos communautés
Qu’elles soient fortes de  ton amour dans ces jours difficiles.
Nous te prions.

Pour aller plus loin

*Ai-je été frappé par des deuils particulièrement éprouvants ?

*La foi m’a-t-elle été d’un précieux secours ?

*« Que ta volonté soit faite ». Comment cette phrase du Notre Père résonne-t-elle en moi ?

Ce 5e dimanche devait être en notre UP un moment de réconciliation communautaire. Ne laissons pas le coronavirus, nous éloigner de notre chemin et confions au Seigneur, nos « péchés » en attendant de pouvoir le faire auprès du prêtre. Pourquoi, ne pas nous créer un coin de prière, de recueillement pour méditer, se remettre en question, … ?
Quelques pistes dans le mot de notre doyen !

Mot de notre doyen, l’abbé Gierkens, cliquez ici

Merci à Fabienne, Olivier et José ainsi qu’aux membres de l’équipe liturgique qui ont préparé ce chemin de carême

4e semaine

   Frères et Sœurs,

nous voici déjà arrivés à notre 4e dimanche de carême.
Chemin de carême,
chemin de baptême, comme nous le rappelle le baptistère placé au pied de l’autel.

Aujourd’hui, c’est le dimanche de la LAETARE !

Nous sommes invités à nous réjouir dans la perspective de Pâques qui approche.
Ce matin, accueillons Celui qui a illuminé nos cœurs par le sacrement du baptême
et écoutons sa Parole qui est une lampe pour nos pas.
Tournons-nous vers sa Lumière qui nous montre la route à suivre.

PRÉPARATION PÉNITENTIELLE

  • Quand nos yeux obscurcis ne trouvent pas le chemin  du regard positif,
    tu es, Seigneur, notre Lumière !   Seigneur, prends pitié de nous !
  • Quand nos bouches amères condamnent au lieu de dialoguer,
    tu es, Seigneur, la parole qui libère. O Christ, prends pitié de nous !
  • Quand nos intelligences lentes cherchent à se justifier,
    tu es, Seigneur, le chemin vers la vérité. Seigneur, prends pitié de nous !

 

« Heureux, bienheureux qui écoute la parole de Dieu
Heureux, bienheureux qui la garde dans son coeur »

Évangile

L’aveugle de né, selon saint Jean 9, 1-41

Pour les autres lectures du jour, cliquez ici 

PRIÈRE UNIVERSELLE

  • Pour tous ceux qui se retrouvent malades, confinés, en isolement. Ensemble, prions.
  • Nous te remercions, Seigneur, et nous te prions pour toutes les personnes de nos communautés qui sont à l’écoute de leurs frères et sœurs en difficultés.
    Que le joie de ton Évangile leur apporte force et patience. Ensemble, prions.
  • Nous te remercions, Seigneur, pour l’Église qui a fait de nous des enfants de Lumière.
    Aide chacun à être fidèle à la foi et à l’engagement de son baptême. Ensemble, prions.

PISTES DE RÉFLEXION ET D’ACTION

AVEUGLE

 Je lis et relis l’évangile de ce dimanche.  Et si j’avais été l’aveugle rencontré par Jésus ?
« Je crois, Seigneur ! » J’écris en quelques lignes quelle est ma foi, quelles sont mes espérances, ce que j’attends de Jésus.

LUMIÈRE

 Mon chemin vers Pâques se poursuit. Un temps favorable pour découvrir les grâces reçues lors du baptême.

 Le jour du baptême, le don de la lumière éclaire ma vocation : être lumière à l’appel du Christ.

En ce Carême où je marche vers la lumière, je demande au Seigneur d’illuminer mes zones d’ombre.

 Aujourd’hui, je peux redire cette prière de saint Ephrem le Syrien : « Feu et lumière qui resplendit sur la face du Christ, feu dont la venue est parole, feu dont le silence est lumière, feu qui établit     les cœurs dans l’action de grâce, nous te magnifions. »

« A la source des eaux vives conduis-nous berger de Dieu,
Montre-nous la route à suivre sur la terre où l’homme est feu ».

3e semaine

 

Frères et sœurs, cette cuve symbolise l’eau de notre baptême, elle nous rappelle que le Christ est source de toute vie. Les lectures d’aujourd’hui viennent nous interpeller : sommes-nous comme des terres asséchées ou comme des terres assoiffées de Dieu ? Soif du peuple d’Israël en plein désert ? Soif de la Samaritaine au puits de Jacob ? Savons-nous accueillir l’eau de vie que le Christ nous donne ?

Préparation Pénitentielle

Comme la samaritaine, avec ceux et celles qui se préparent au baptême, demandons au Seigneur de nous donner la vie en plénitude.

  • Seigneur Jésus, ta présence étanche notre soif, convertis nos lieux de sécheresse.
  • Ô Christ, venu sur notre terre comme la source d’eau vive, fais jaillir de ton cœur l’eau qui nous comble.
  • Seigneur ressuscité auprès du Père, répands dans nos cœurs ton Esprit d’amour et de vérité.

Évangile du jour
« Une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle » (Jn 4, 5-42)

Nous vous proposons l’homélie qu’avait prévue l’abbé Olivier Windels.
Belle découverte et réflexion.

L’inconnue du bord du puits.
Homélie pour un 3ème dimanche de carême

Comment s’appelait-elle la femme de Samarie ? Quel était son nom ? Pourquoi ne l’a-t-on pas retenu comme celui de Zachée, Nicodème et autre Bartimée qui ont croisé le chemin de Jésus ?

Pourquoi ? Peut-être pour nous dire que l’anonyme du bord du puits, c’est toi, c’est moi, c’est chacun de nous. C’est l’image de l’humanité même, une humanité en souffrance, une humanité en carence, une humanité en attente,  une humanité desséchée, une humanité assoiffée. Et le désert qui entoure la scène ne me contredira pas : du jardin arboré dont nous parlait encore la lecture du premier dimanche, du jardin arboré ne reste que des cailloux et du sable : injustice et inégalité. Et des bons fruits du verger de Dieu, ne restent que les fruits amers de l’égoïsme et de la haine. Triste constat pour qui veut ouvrir les yeux lucidement. Elle se nomme péché cette sécheresse qui racrapote les cœurs et les rend inaptes à l’amour… ou presque !

Qui viendra leur rendre fraîcheur et verdeur ? Qui viendra les irriguer pour les rendre à nouveau féconds, Quel printemps ? Quelle source ?

Elle ne le sait pas encore la femme sans nom quand elle vient au puits, cœur en désert, dans le désert, sous la canicule du plein midi.

Et notre inconnue commence d’ailleurs par s’y tromper : de l’eau ? Gratis et sans effort ? Et à profusion. La belle affaire à faire. Mais c’est d’une autre soif dont il était question. Et d’une autre source !

Parlera-t-on de baptême ? Elle n’est pourtant ni plongée, ni même mouillée ! Et pourtant sa rencontre avec Jésus n’en fait pas d’autre pour elle : elle l’inonde de tendresse, elle la plonge toute entière dans l’Esprit, ce don de Dieu qui renouvelle les cœurs.

Si ça ce n’est pas un baptême, c’est que je n’y connais rien ! En fait son baptême ressemble bel et bien au nôtre. Ou plus exactement notre baptême, passé ou à venir, ressemble bel et bien au sien ! Pour un plus de vie, pour un plus d’amour.

Ref. Me voici vers toi comme on marche vers un puits
Assoiffé de toi, assoiffé de cette vie
Je viens puiser en toi.

Et l’anonyme du puits peut repartir, cœur nouveau, avenir nouveau. Elle retrouve le chemin du village, elle retrouve le chemin de la vie.

En fait, elle aussi aurait pu s’appeler « Espérance ».

Olivier W.

Prière Universelle

L’Ecriture nous a rappelé que Dieu donne la vie en abondance par son Fils, notre Sauveur. Dans la confiance , nous implorons le Christ pour le monde et l’Eglise.

  • Prions pour tous les futurs baptisés , en particulier pour Espérance : comme la samaritaine, qu’ils se laissent atteindre par le regard du Christ et qu’ils aspirent de tout leur cœur à recevoir l’eau vive qui jaillit en vie éternelle. Prions le Seigneur.
  • Prions pour tous ceux et celles qui cheminent dans une démarche de foi, que l’Esprit Saint qui scrute les cœurs les fortifie quand ils sont faibles et fasse jaillir en eux la vie éternelle. Prions le Seigneur.
  • Prions pour les malades et pour toutes les communautés chrétiennes en marche vers Pâques, avec tous ceux et celles qui manquent d’amour et d’espérance. Prions le Seigneur.
  • Prions pour ceux qui n’ont pas accès à l’eau potable : que les responsables politiques agissent pour la justice et la dignité de tous. Prions le Seigneur.

Comme la Samaritaine, notre monde à soif de ta présence. Augmente en nous la foi et réponds à nos appels, toi qui vis avec le Père et le Saint Esprit pour les siècles de siècles.

« Donne-moi à boire ».

A midi, l’heure la plus chaude de la journée, l’heure de la rencontre entre Abraham et les trois visiteurs qui lui annoncent la grande promesse de Dieu. C’est aussi l’heure où Jésus sera  condamné à la croix, une heure cruciale, une heure de choix……

Jésus est fatigué et assoiffé, il est bien l’homme de chair et de sang. 

« Donne-moi à boire » : il exprime ce besoin fondamental de l’humanité : l’eau ; l’eau qui manque encore aujourd’hui à tant d’hommes et de femmes sur notre planète.

Cette soif de vivre,  et l’humilité de Dieu traversent toutes les frontières que les hommes tentent d’élever entre eux.

Seigneur donne-moi cette eau, que je n’aie plus soif.

2e semaine

Sur la route de Pâques, nous sommes d’éternels pèlerins invités à marcher dans la lumière.
Sur la route de Pâques, voici une lumière inattendue qui nous dit l’amour du Père pour son Fils,
Sur la route de Pâques, le Christ transfiguré accompagne nos chemins de vie.

Litanie pénitentielle

  • Seigneur, Fils bien-aimé du Père, ton amour éclaire nos vies.
    Donne-nous un cœur nouveau.
  • O Christ, lumière du monde, ta lumière disperse nos ténèbres.
    Donne-nous un cœur nouveau.
  • Seigneur, Christ ressuscité, tu nous redis que la vie est plus forte que la mort.
    Donne-nous un cœur nouveau.

Prière universelle

  • Seigneur, sois la lumière des personnes qui vivent dans les ténèbres de l’isolement, du rejet, de la maladie.
    Allume en eux le feu de l’espérance.
    Nous te prions.
  • Seigneur, sois la lumière des peuples en conflit, des nations en quête de démocratie et de tous ceux qui recherchent une terre habitable et fraternelle.
    Ravive en eux la lumière de la paix et de la consolation.
    Nous te prions.
  • Seigneur, sois la lumière d’Espérance et des catéchumènes en chemin vers les sacrements de Pâques.
    Allume en eux la lumière de la foi et de l’Amour.
    Nous te prions.
  • Seigneur, sois la lumière de ton Eglise et de nos communautés, appelées à l’image d’Abraham, à quitter les chemins connus et familiers.
    Ravive en elles l’appel à aller hors les murs annoncer et vivre la Bonne Nouvelle.
    Nous te prions.

Pour aller plus loin

Et si j’avais escaladé la montagne avec Jésus, Pierre, Jacques et Jean ?

-Quelles pierres blanches jalonnent ma route et m’aident à marcher à sa suite ?

-Pour alléger ma marche vers la Lumière, quels objets de mon sac à dos suis-je invité à abandonner (le couteau de la vengeance, le parfum de l’hypocrisie, les lunettes noires du désespoir …) ?

-A l’instar de Pierre, Jacques et Jean, qui sont mes lumineux compagnons de marche ?

1re semaine

Depuis mercredi, nous sommes entrés en carême. Le décor de notre église nous le rappelle. Les étoles sont mauves et devant l’autel on a disposé un baptistère, cette cuve qui sert au baptême des petits comme des grands. C’est que le carême c’est l’occasion de retrouver la vigueur de notre baptême quel que soit l’âge auquel nous l’avons reçu. Le baptême est comme une fontaine dans notre cœur mais parfois cette source s’ensable et donne l’impression d’avoir cessé de couler ! Le carême, c’est la chance de laisser rejaillir en nous la source.

Litanie pénitentielle

 Seigneur Jésus, vois nos cœurs captifs du péché, Toi, le berger de Dieu, prends pitié de nous.

  Seigneur Jésus, vois nos vies en manque d’amour, Toi, la source des eaux vives, prends pitié de nous.

  Seigneur Jésus, vois notre terre sans espérance, Toi, la route à suivre, prends pitié de nous.

Prière universelle

  • Le carême est chemin de source.

Prions pour les enfants qui entament leur parcours baptismal ; pour Espérance, notre catéchumène, qui, à la cathédrale, vivra cet après-midi une étape décisive. 
Prions pour ceux qui les guident et les accompagnent. 

  • Le carême est chemin de lumière.

Prions pour ceux qui vivent dans la nuit de la souffrance, de la violence et de la guerre. 
Prions pour ceux qui travaillent à la paix, à la réconciliation des hommes et des peuples. 

  • Le carême est chemin de partage.

Prions pour ceux qui manquent de pain, d’amitié ou d’avenir.
Prions pour ceux qui consacrent énergie et compétence à leur service.

  • Le carême est chemin d’Église.

Prions pour notre communauté appelée à grandir en fraternité et en engagement. 
Prions pour chacun de nous invité à raviver en nous le don de Dieu.

Pour aller plus loin !

Sur le chemin vers le Christ, les obstacles ne manquent pas… Si le diable venait à me défier aujourd’hui, que me dirait-il ?

« Franchement, ça ne sert à rien de s’occuper des autres.  Tu en a assez avec toi-même. »
« N’oublie pas de poster une photo de toi en vacances aux Maldives, sur facebook et instagram ! »

« Tu veux prier une demi-heure en silence ?  Tu perds ton temps »

« Tu as oublié de regarder ta série préférée ».

« Tu veux encore donner à une association ? Tu exagères »

« Jeter un papier dans la rue ? Et alors, tout le monde le fait. »

Arrière Satan !